Ces photos de toi, d’un autre temps. Ton chien, Boby, qui s’est laissé mourir quand tu es parti, et qui nous a tant fait pleurer, c’était comme te perdre une deuxième fois. Ton vieux copain Jo, à qui tu manques sûrement terriblement mais qui ne dira jamais rien, par modestie. Cette dernière photo de toi, dans ce jardin que tu avais imaginé pour ta famille, ta femme, tes enfants. Une de tes sœurs à qui tu manques maladivement m’a glissé il y a quelques jours que tu aurais fait n’importe quoi pour cette famille. Elle ne se remettra sûrement jamais de ton absence mais elle parle de toi avec le cœur au bord des lèvres. Et c’est beau de te voir encore remplir le cœur des gens, si longtemps après ton départ. Ta fille, Céline, qui perpétue la lignée d’ici quelques semaines. C’est comme un bout de toi dans ce monde qui part à vau-l’eau. Et moi ? Je sens ta présence et ta protection plus que jamais. J’avance sur des chemins que je ne connais pas en sachant qu’il y aura toujours ta main si je devais tomber. Et je suis accompagné. Mark te l’a promis, le jour où je vous ai « présenté » dans le cimetière où tu reposes en paix: « Robert, je te promets de prendre soin de ton fils. »Je ne m’attendais pas à ce qu’il te parle, mais on ne tait pas un Écossais qui a quelque chose à dire. Même à toi. Merci de continuer à veiller sur nous. 😌🙏❤️#papa#FatherAndSon#LGBTQI#KindleUnlimited#COVID19france

Catégories : Galerie

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter